Ce script permet de charger le fichier flash, votre navigateur ne prend pas en compte les fichiers Flash

Marchés fonciers ruraux en 2013

Les marchés fonciers ruraux en 2013

Couverture de l'étude annuelle Le prix des terres.
Le prix des terres, édition 2014.

Communiqué du 28 mai 2014. Avec le développement du marché des parts de sociétés agricoles, la transparence et la régulation des marchés ruraux sont en question, ainsi que l’exploitation familiale.

À l’occasion de la présentation des marchés fonciers ruraux de 2013 et au moment de l’année internationale de l’exploitation familiale, la FNSafer s’interroge : en effet, l’accès à l’exploitation agricole se fait de plus en plus par achat de parts sociales. De nouveaux investisseurs, étrangers à l’agriculture, apparaissent sur ce marché en développement. Outre que les Safer, non informées de ce type de transactions, ne peuvent pas assurer leur mission de transparence et de régulation, le modèle d’exploitation où l’agriculteur décide et connaît le contenu de son travail cède du terrain.

Que nous disent les marchés de 2013 ? Les sociétés d’exploitation agricole achètent de plus en plus de terres. Leur part de marché s’accroît d’année en année. Elles acquièrent en leur nom propre des terres libres, pour s’agrandir, et également les terres louées qu’elles exploitent, pour conforter leur assise foncière. En 2010, elles détenaient déjà 10 % des surfaces en faire-valoir direct. Elles recueillent par ailleurs de plus en plus de baux en leur nom.

Le passage à des formes sociétaires agricoles, encouragé par des mesures fiscales et sociales, s’est opéré progressivement pour faciliter le financement et la transmission d’exploitations familiales au capital toujours plus important. Effet collatéral, ces nouvelles formes sont à l’origine d’un nouveau marché d’exploitations entières. Ce marché, mal connu, non encadré, offre des opportunités à de nouveaux investisseurs. La FNSafer alerte sur la nécessité d’une information sur le transfert des parts sociales pour garantir la transparence du marché, et permettre, le cas échéant, des interventions appropriées. Les actionnaires des sociétés cotées n’ont-ils pas déjà l’obligation de déclarer le franchissement de seuils dans leur prise de participation, sous peine de sanctions ?

Il en va de l’avenir de notre territoire en termes d’emplois, de valeur ajoutée et de paysages. Il en va également de la maîtrise de l’une de nos rares ressources naturelles, à savoir le sol agricole, mais aussi de notre souveraineté alimentaire à long terme.


NB : Le magazine « Le prix des terres – Analyse des marchés fonciers ruraux 2013 » (136 pages) est disponible au prix de 30 € TTC hors frais de port, à commander sur notre site Internet : www.le-prix-des-terres.fr. Une synthèse est téléchargeable gratuitement ci-contre à droite.

Téléchargez ci-dessous ce communiqué de presse au format PDF (pour lire un document PDF, vous pouvez installer le gratuiciel Adobe Reader).

Communiqué de presse (PDF)
Taille : 234 ko
 
Marché forestier 2013 (PDF)
Taille : 3501 ko
 




Accès aux documents complémentaires


Ce qui suit ne vous concerne que si vous êtes journaliste et que vous n'êtes pas déjà connecté(e) au site avec un login et un mot de passe fournis par le service communication.

Vous n'avez pas de login et de mot de passe : cette page donne accès à des documents complémentaires aux journalistes, lorsqu'ils la consultent après la saisie de leur login et de leur mot de passe depuis la page "Identifiez-vous". Si vous êtes journaliste, vous pouvez adresser une demande d'accès au "Point presse en accès limité" au service communication de la FNSafer (voir ci-contre à droite).

Vous avez un login et un mot de passe : pour un accès à l'ensemble des documents proposés au téléchargement sur cette page, identifiez-vous en cliquant sur le bouton "Identifiez-vous" dans le menu en bas de page.


Les marchés fonciers ruraux 2013 en quelques chiffres
 

Hausse des prix :
▪ Terres et prés libres : + 6,2 % à 5 750 euros/ha
▪ Terres et prés loués : + 4,3 % à 4 240 euros/ha
▪ Vignes à eaux-de-vie AOP : + 10,8 % à 39 000 euros/ha

Stabilité des prix :
▪ Vignes AOP : - 0,1 % à 131 600 euros/ha
▪ Vignes hors AOP : + 1,7 % à 12 100 euros/ha
▪ Forêts : + 1,6 % à 3 990 euros/ha

Baisse des prix :
▪ Maisons à la campagne : - 3 % à 162 000 euros le lot
▪ Terrains constructibles de moins de 1 ha acquis par des particuliers : - 3,6 % à 36,74 euros/m²

 

Résumé de l'étude
 
Couverture du résumé de l'étude.

Synthèse de l'étude : le résumé en 12 pages du Prix des terres est proposé gratuitement au téléchargment (PDF).

Télécharger le résumé (PDF)
Taille : 3342 ko
 
Version Powerpoint animé (format Powerpoint ppsx)
Taille : 1798 ko
 
 



Contacts presse


Le service communication de la FNSafer est joignable aux coordonnées suivantes :

- Fabienne Marion, responsable de la communication
Tél. 01 44 69 86 37
Courriel fabienne.marion@safer.fr

- Delphine Golfier, chargée de communication
Tél. 01 44 69 86 09
Courriel delphine.golfier@safer.fr