Ce script permet de charger le fichier flash, votre navigateur ne prend pas en compte les fichiers Flash

Le groupe des Safer soutient l’appel à un Livre Blanc de la Ruralité

Le groupe des Safer soutient l’appel à un Livre Blanc de la Ruralité lancé par le Mouvement Européen de la Ruralité

Les travaux préparatoires à la programmation post-2020 vont débuter à l’horizon 2016-2017.Il est donc urgent et nécessaire qu’une réflexion étayée sur la ruralité puisse être menée par la Commission européenne pour donner un socle plus fort à la politique en faveur des territoires ruraux après 2020.
En effet, les réalités et les perspectives des territoires ruraux ne correspondent pas aux objectifs exprimés dans le Traité sur l’Union Européenne et dans la Stratégie Europe 2020 en matière de cohésion territoriale, de développement harmonieux et de croissance durable, inclusive et intelligente. Le potentiel des territoires ruraux, dans leur diversité, est insuffisamment mobilisé en faveur de ces objectifs.


Contribution des territoires ruraux à la croissance et potentiel d’innovation
Les territoires ruraux y compris ceux à tonalité périurbaine (80 % de l’espace européen) hébergent 58 % de la population et 56 % de l’emploi de l’Union européenne.
La ruralité européenne a évolué et s’est diversifiée : à côté de l’agriculture qui reste une activité structurante, d’autres activités secondaires et tertiaires ont pris une place majeure. La valeur ajoutée et le potentiel de créativité que peuvent apporter les territoires ruraux dans toute leur diversité sont ainsi considérables.
Pourtant les politiques européennes ne permettent pas de valoriser tout ce potentiel. Les nouvelles technologies ont un rôle important dans la mobilisation de ce potentiel, d’où la nécessité de doter ces territoires d’infrastructures adéquates comparables à celles des espaces urbains.
La prise en compte de ces territoires en tant que pôles de développement et d’innovation permettrait de renforcer leur engagement dans les programmes de l’Union Européenne et d’exploiter tout le potentiel rural.


Déséquilibres régionaux
Les déséquilibres, aussi multiples que la diversité de ces territoires, ont tendance à se creuser (vieillissement de la population, gaspillage des surfaces agricoles productives, absence de mobilité, phénomène de migration…).
L’inégalité des citoyens devant l’offre de services d’intérêt général et la qualité des infrastructures de base indispensable au développement est croissante.
La vitalité des territoires ruraux est essentielle au bien-être des populations rurales et c’est pourquoi les politiques européennes doivent assurer un développement territorial rural-urbain équilibré. Les dynamiques locales de développement doivent être mieux soutenues pour apporter des réponses plus adéquates aux échelles territoriales pertinentes


Gérard Peltre, président de RED, et Michel Baylac, président de l’AEIAR et de la Safer Gascogne Haut-Languedoc